Les dernières nouvelles

Retour Sommaire

Evolution de la prime à la rénovation énergétique

Les ménages sont de plus en plus nombreux à entreprendre des travaux de rénovation énergétique de leur logement. Au-delà de simples considérations de confort, d’hygiène ou de sécurité, des motivations d’ordre économique et écologique poussent ces ménages à investir dans des travaux parfois conséquents.

Pour favoriser ces rénovations, plusieurs aides financières sont disponibles et vont connaître une refonte qui aura lieu dès le premier Janvier prochain.

Rénover son logement, pourquoi faire ?

Rénover son logement pour en améliorer la performance énergétique présente bien des avantages et ce à différents niveaux. Si cela implique des travaux parfois lourds ou complexes, les bénéfices tirés au quotidien en valent la peine, d’autant plus que ces travaux peuvent être en grande partie financés par des aides prévues à cet effet.

Un confort de vie indéniable

Les courants d’air froid qui s’engouffrent dans chacune de vos pièces en plein hiver ne contribuent pas à faire de votre chez-vous un « home sweet home » …De même que la chaleur étouffante en période de canicule, généralement synonyme de nuits peu reposantes. Au-delà de la température, une mauvaise isolation laisse également entrer les bruits extérieurs souvent sources de stress et d’inconfort général.

Ainsi, disposer d’une bonne isolation (thermique comme acoustique) chez soi permet de bénéficier d’un cadre de vie plus calme et plus agréable ; chose qui sera d’autant plus importante chez les individus à la santé fragile, les séniors ou les enfants.

Alléger sa facture d’électricité

Au-delà d’un havre de paix, un habitat bien isolé est également un habitat moins gourmand en énergie. Plus besoin de pousser le climatiseur au maximum en Août, ou de surchauffer votre salon en hiver pour atteindre une température décente. Une bonne isolation, c’est une bonne température ambiante qui une fois atteinte, ne s’échappe pas vers l’extérieur. En fonctionnant de manière plus modérée, vos appareils vont donc nécessiter moins d’énergie et donc consommer une quantité moindre d’électricité dont vous verrez alors diminuer la facture. Rappelons en effet que le système de chauffage (comprenant radiateurs et chauffe-eau) arrive ex-aequo (avec le four) comme premier appareil consommateur d’énergie. S’il est possible de limiter l’usage du four à quelques jours par semaine, difficile en revanche de se priver de chauffage ou d’eau chaude en pleine période hivernale ! 

Améliorer son logement en termes de performance énergétique suppose des travaux plus ou moins conséquents. Il peut s’agir de changer de matériaux (exemple : opter pour une fenêtre PVC ou y poser un double-vitrage) ou de travaux de rénovation plus lourds et donc plus chers comme la rénovation des combles et toitures ou encore l’isolation des murs.

Considérations environnementales

Si vos appareils sont moins énergivores, ils ne vont pas seulement réduire votre facture d’électricité mais également peser moins lourd en termes de pollution. Moins et surtout mieux utilisés, ils se fatigueront moins vite et leur durée de vie rallongée évitera par exemple les déchets qui y découlent, et le besoin de mobiliser des ressources pour en produire de nouveaux. En nécessitant moins d’énergie grâce à une meilleure isolation, les appareils sont donc moins gourmands en ressources électriques et génèrent moins de CO2.

Aides à la rénovation : ce qui arrive en 2020

En cette nouvelle année 2020, nous verrons le crédit d’impôt pour la transition énergétique (ou CITE) fusionner avec l’aide « Habiter Mieux Agilité » pour devenir une prime forfaitaire unique du nom de « Ma Prime Renov » disponible via l’Anah (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat). 

Cette prime sera accessible à différents types de foyers en fonction du montant de leurs revenus (très modestes, modestes ou intermédiaires jusqu’au décile de revenus 8). Elle fonctionnera selon un système forfaitaire défini selon les revenus du foyer demandeur et des travaux de rénovation énergétique prévus.

La modification de ces aides entrant en vigueur au premier Janvier 2020, tout devis accepté et disposant d’un acompte avant le 31 Décembre 2019 restera éligible au CITE 2019, même si les travaux concernés ne sont achevés qu’après le premier Janvier 2020.

Enfin, les foyers aux revenus élevés (déciles de revenus 9 et 10) ne seront pas éligibles à cette nouvelle prime rénovation mais pourront se tourner vers d’autres acteurs de l’énergie pour bénéficier d’autres types d’aides financières.

Source effy